Vampire Knight RPG !

Bienvenue à l'académie cross ! Un internat privé de grande renommé ! Vivez l'aventure à l'académie ! Humain, hunter ou encore vampire ? N'hésitez pas à rejoindre l'établissement ! Forum NC-15
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous vous souhaitons la bienvenue !
N'oubliez pas de lire le règlement !

Partagez | 
 

 La Belle et la Bête (PV : Kaïri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mar 26 Mar - 22:05

L'albinos avait choisi une maison dans un coin reculé et pratiquement inexistant. Les élèves allaient avoir énormément de mal à trouver leur amie. En arrivant dans l'habitat, Vladimir condamna les entrées et les sorties de la maison. Personne ne pouvait pénétrer à l'intérieur excepté si l'albinos leur ouvrait. Cependant, ce serait absurde comme situation ! Il inspecta les lieux. L'endroit était sombre, lugubre, froid et humide. Le parquet grinçait à chaque pas. Un désordre pas possible se trouvait dans ce qui semblait être la salle à manger. Des toiles d'araignées recouvraient les meubles poussiéreux. Par dessus les meubles, il y avait des plastiques. Vladimir en retira quelques uns, notamment celui qui cachait la table en bois au centre de la pièce. Il entraina Akya dans une chambre, passant par un long et étroit couloir. Quand il eût ouvrit la porte, il poussa son otage à l'intérieur et la fit s'agenouiller en dessus de la fenêtre barricadé et juste à côté d'un matelas posé au ras du sol. Akya était bien enchainée. Elle avait les pieds et les poings liés. Vladimir s'approcha dangereusement de son visage, il prit son menton entre ses doigts et froidement, il déclara.

- Je pari que tu es terrifiée, petite tête. Tes amis ne viendront pas te sauver. Je crains que tu sois coincé ici avec moi comme seule compagnie. Je vais m'amuser puis je te tuerai quand j'en aurai assez. Après cela, ma maitresse sera fière de moi et je recevrai beaucoup de renom. Dans mon clan, on criera mon nom et on m'acclamera. Je serai vénéré comme un prince. Car c'est moi et moi seul qui suis capable d'exterminer les ennemis de ma Reine adoré.

Il se leva, alla verrouiller la porte à double-tour puis se mit à fouiller dans l'armoire. Il en sortit un fusil qu'il chargea. Ensuite, il s'assied sur le bord du lit, gardant un oeil sur la jolie brune. Il s'alluma une cigarette, gardant le fusil contre lui. Après, il se leva du lit.

- Commençons l'experimentation.

Dit-il, un sourire sadique sur le visage. Il était effrayant et n'inspirait que la peur et le mépris. Il la gifla plusieurs fois, alternant la joue à chaque fois. C'était lâche de sa part ! Frapper une fille ? Lui qui reprochait à Kaito cela ! Il se fout du monde ! Il sortit un couteau de sa poche, plaqua violemment Akya contre le mur et lui mit le couteau sur la gorge. le sang commençait à couler et les yeux du roumain devinrent immédiatement rouges. Il lécha la plaie qu'il venait de faire à la belle.

- Ces imbéciles se croient sur-puissants. J'ai cru comprendre que toi et le professeur de physique étaient assez proches et que Moka t'appréciait. C'est-à-dire qu'ils vont tous se jeter dans la gueule du loup en tombant directement dans mon piège. Ils périront par ta faute, petite tête.

Il ricana et se redressa pour s'asseoir à nouveau sur le lit. Il ne se gêna pas pour souffler un peu de fumée sur la belle en détresse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Sam 30 Mar - 9:47

Akya se retenait, elle regardais Keitaro d'un regard froid dénué d’émotion se laissant faire analysant toute ces actions ces paroles .Et plus il parlait plus ça l'énervait elle avait envie de l'étranglé .La maison était absolument dégoûtante un vrai capharnaüm .Ces joues lui faisait mal mais elle ne pleurait pas ,son sang coulait mais elle ne chercha pas a arrêté l'hemoragie ,elle était trop en colère pour ça .


<<- Ces imbéciles se croient sur-puissants. J'ai cru comprendre que toi et le professeur de physique étaient assez proches et que Moka t'appréciait. C'est-à-dire qu'ils vont tous se jeter dans la gueule du loup en tombant directement dans mon piège. Ils périront par ta faute, petite tête.>>
C'était la goutte d'eau qui fait débordé le vase et la fumée porta le coup de grâce .

-Alors selon toi Lop est un imbécile ,pourtant t'es assez c*n pour fumé compme lui !!!!Moi terrifier??laisse moi rire !!!comment je pourrais avoir peur de toi espèce de pervers !!!T'en a pas assez de Moka que tu es obligé de violé la première fille qui te tombe sur la main !!!Tu te rends compte que tu as abandonné l'etre qui tenait le plus a toi et pourquoi ??? séquestré une fillette pour une reine de pacotille !!!.Et t'a pas honte de tapé une petite fille sans défense!!! je pensais que Kaito était un cas mais toi t'es dix fois pire que lui !!!!tu peut pas savoir comment tu me déçoit tu mérite pas Moka espèce de fanatiste!!!!!! .Peut etre que dans ton camps on te considéreras comme un héros mais juste au cas où t'es pas au courant on est sept milliard sur terre .Donc ça fait sept milliard de personne qui t'approuve pas tu vois pas un problème là .????Et l'état de la baraque t'as vu comment c'est crade t'a intérêt a rangé sinon je me suicide et la adieu le grade de prince et bonjour le grade d'incapable .Ah et dernière chose ne sous estime pas Moka et Lopette ils sont beaucoup plus fort que tu ne le crois .Mais bon ,je pense que ta petite cervelle ne peut même pas calculé ça!!!!

Pour finir son sermon Akya cracha au visage de Keitaro .Ces yeux était plein de haine et d’incompréhension .Soudain elle se mit a pleuré ,des torrent de larmes sans aucun sanglots .

-Pourquoi tu fais ça ???hein pourquoi tu fais ça sa**p !!!Tu préfère reniait tous les souvenirs que tu as avec Moka et les gens de l'académie au profit de quelqu'un qui ne voit meme pas ta valeur ????Nous on t'oblige pas à tuer pour resté avec nous tous ce qu'on te demande c'est d'etre heureux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Lun 1 Avr - 21:24

Akya commençait sérieusement à taper sur le système de Vladimir. Cela se voyait sur son visage. Il se montrait hargneux. A coup sur, il allait péter une durite ! Surtout que la brune avait touche le grelot en osant comparer Vladimir à Kaito et en l'insultant sur son intelligence, en lui crachant dessus. C'est vrai que Vladimir faisait preuve d'idiotie mais là, elle avait touché à son estime et l'albinos ne pouvait laisser passer cela. Elle avait dépassé les bornes ! Il était temps de lui fermer sa grande bouche !

- Ta g*ule, petite p*te !!! Tu te crois maligne, c'est ça ?! Je vais te faire payer !!!

C'est ainsi que le vampire s'agenouilla à la hauteur d'Akya, prit se tête dans sa main gauche, la tira vers lui puis la plaqua brutalement contre le mur. En gros, la tête de la brune heurta violemment le mur. Et encore, pour le moment, il est doux !

- Te suicider ?! Je ne vais pas te laisser ce plaisir !!! Tu vas tellement souffrir que tu n'auras même plus la force de crier !!! Tu es exactement comme Moka !! Je te garde en vie car tu m'amuses ! Elle souhaite se suicider pour mettre fin à ses souffrances et moi je l'en empêche ! Tu n'es rien d'autre qu'une sale garce, une trainée !!! Le bonheur ?! Cette énorme farce ?! Les gens son capables de se piétiner les uns et les autres pour accéder au bonheur !! Je ne veux pas être heureux, je n'en ai pas besoin !!

Il se leva, enragé et quitta la salle pour revenir quelques secondes après avec un tisonnier dans les mains, un tisonnier brûlant qui venait tout juste de sortir du feu. Il se rapprocha d'Akya, le regard mauvais et la ferme attention de se venger.

- Je vais reproduire ma marque sur ton jolie corps !

Il descendit les bretelles de la robe et dessina avec fougue un "13" identique à celui qu'il a sur le dos sur le décolleté de la belle. Il se trouvait plus précisément sur le coeur. Inutile de préciser que la douleur devait être intense et insurmontable ! Il tira ensuite sauvagement le chignon de la brune puis brûla les pointes de ses cheveux. Il aurait pu aller plus loin et rendre la jeune fille chauve si seulement il n'avait pas été interrompu par la sonnerie incessante du téléphone fixe de la maison. Sauvée par le gong pour Akya ! Vladimir alla répondre à contre-coeur. L'appel n'avait pas l'air de le ravir. En effet, il semblait se disputer avec son correspondant. Il raccrocha furieusement et tomba assis au bord du lit, en soupirant.

- Je ne suis pas un incapable, je refuse de les laisser dire cela... Hum, qu'est-ce que je vais faire de toi maintenant, gamine ?

Dit-il gravement, en évitant de la regarder droit dans les yeux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mer 3 Avr - 18:19

Akya avait heurté violement le mur .L'arrière de sa tete saignait un peu .Elle était un peu sonné .

-Et merde !!!pesta t elle

Elle écouté distraitement les paroles de Vladimir trop occupé a faire le rangement imaginaire de la piece .Pourtant certains mots arrivèrent jusqu'à ces oreilles ""Le bonheur ?! Cette énorme farce ?! Les gens son capables de se piétiner les uns et les autres pour accéder au bonheur !! Je ne veux pas être heureux, je n'en ai pas besoin !!""

-Humm...pas faux le bonheur est quelque chose de tellement rare .On est tous des insecte attiré par cette faible lumière et quand on s'en approche trop on brûle.Mais toi aussi tu fais partit de ces insecte sinon qu'es qui te donne la force de volé ?ta riene ???alors c'est qu'elle est sacrement forte

Akya vit Vladimir revenir avec un tisonnier .Aie celui il était pour elle .La douleur état affreuse mais elle ne voulait pas crier .Si elle crier ill serait repéré et si ils étaient repéré Vladimir prendrait cher .De plus elle était perplexe sa marque ??il n'était pas couturier et elle n'avait jamais vu de marque de ce noms donc ce n'était pas ce genre de marque .Elle savait qu'il fallait cherché autre part mais son innocence refusé d'admettre la certitude qu'elle avait : lui aussi avait beaucoup souffert et a surement été secestré .Peut etre meme pendant son enfance .Pour vous cela semble peut etre banale mais pour Akya c'était dure d'admettre que des personne pouvait autant souffrir .

-Ta marque ???!!quelle marque??!!

Vladimir sortit sans répondre avait il entendu sa question ???Les cheveux d'Akya brulé encore un peu elle étouffa le feu en le pressant entre elle et le mur .Elle entendit des brides de conversation .Une dispute ???Quand Vladimir revint à coté d'elle Akya était étrangement calme .Elle le regarda en souriant innocemment .

-C'était qui ???? demanda t-elle aussi naturellement que si elle avait été avec un ami .Non enfaite j'en ai rien à faire .Ce que je veut savoir c'est qui est la Reine et pourquoi tu la suit ça sa me semble un bon sujet de conversation pour tuer le temps.Et regarde moi dans les yeux si tu n'est pas comme Kaito ça devrait etre possible non ??C'est pas méchant juste que moi je préfère regardé mon interlocuteur dans les yeux .*murmure à sois* comme ça on sait si il ment .
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mer 10 Avr - 22:59

L'albinos n'avait pas détourné les yeux de ses deux mains jointes tenues sur ses genoux. Akya n'avait pas l'air de vouloir exprimer sa douleur et cela l'agaçait quelque peu. Il se sentait impuissant face à elle. Comment pouvait-il ressentir de la compassion pour cette gamine qu'il tenait en otage ? C'était impossible. Hors de question de montrer ses faiblesses. La colère arrivait à dissimuler sa sensibilité. Parce que sous cette carapace de sadique et psychopathe se cache un homme blessé et fragile. Elle n'exprimait pas son désaccord ? Elle acquiesçait au paroles de Vladimir ? Comment cela pouvait-il arriver ? Après ce qu'il venait de lui faire, elle devrait se la fermer, le mépriser mais aussi et surtout le craindre. Il n'y avait rien de tout cela. Elle lui parlait comme à un être normal, comme à un ami de longue date et non comme à un tortionnaire. Le geôlier, lui aussi, avait un coeur et une âme.

- Tu... ne me contredis pas ?

Il avait levé ses yeux et avait offert son regard écarlate à la brunette. Ses traits n'étaient ni tendus, ni agressifs. En vérité, il aurait pu sembler inoffensif si seulement il n'avait pas froncé les sourcils juste après avoir entendu son téléphone portable sonner. Il regarda mais ne répondit pas à l'appel. Moka. C'était Moka qui l'appelait. Elle devait vraiment être désespéré pour vouloir l'appeler. Un sourire narquois fit son apparition sur le visage du roumain qui jeta le portable à l'autre bout du lit, sans aucun scrupule.

- Tu es trop curieuse, je devrais te faire taire.

Plus facile à dire qu'à faire. Il ne se sentait pas capable de commettre l'irréparable. Qu'est-ce qui l'en empêchait ? Sa conscience... Il se leva, se baissa à la hauteur de la belle et prit son doux menton entre ses doigts. Il la fixa dans les yeux comme pour lui prouver qu'il n'avait aucunement peur d'elle.

- Ma Reine est une seconde mère pour moi. Elle m'a énormément apprit. Pas méchant ? Tu te moques de moi. Crois-tu que je ne serais pas capable de te tuer ?! Je n'ai que faire de tes bavardages incessants et ce petit air hautain m'insupporte ! Là, je te regarde. Je vois des yeux de petite effrontée, des yeux gris et-

Magnétiques. Elle avait des yeux étonnants. Ce qui arrivait à faire taire Vladimir. Il était scotché. Peut être avait-il eu une illumination ? Sa main glissa puis tomba le long de son corps. Elle s'était décrochée du visage d'Akya avec une facilité déconcertante. Vladimir reprit enfin ses esprits et se leva, le poing sous le menton, fixant le sol avec angoisse.

- Akya. Akya, c'est ton nom , gamine ?

Dit-il avec des yeux de chien battu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 11 Avr - 18:38

""- Ma Reine est une seconde mère pour moi. Elle m'a énormément apprit. Pas méchant ? Tu te moques de moi. Crois-tu que je ne serais pas capable de te tuer ?! Je n'ai que faire de tes bavardages incessants et ce petit air hautain m'insupporte ! Là, je te regarde. Je vois des yeux de petite effrontée, des yeux gris et-""
Un voile de tristesse brouilla les yeux d' Akya juste un instant ,un petit instant,une fraction de seconde .Maman que ce terme lui semblait loin maintenant ,combien de temps avait passé ? elle n'avait pas compté .Vladimir c'était arrêté au milieu de sa phrase Akya sourit malicieusement

-Oui mes yeux ????Les tient son magnifique je compreend mieux pourquoi Moka t'a choisis .Oups !excuse moi ce ne sont pas mes affaires .
""- Akya. Akya, c'est ton nom , gamine ?""
-Oui c'est mon nom mais me demande pas ça avec cet air sinon je vais me mettre à pleuré et toi ton nom ???c'est Keitaro ou Vladimir ???

Akya le regardait gentillement .Ces grand yeux innocent montré qu'elle ne le prenait ni de haut mais qu'elle n'était pas soumise pour autant .Elle aurait bien aimé qu'il se confie a elle mais elle n'osait pas demandé .
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mar 16 Avr - 21:38

Vladimir était attendrit par tant d'innocence. Comment arrivait-elle à être si stupide et aveugle ? Il l'avait faire souffrir et l'avait insulté. Elle ne devait qu'aspirer qu'à la haine ainsi qu'à la peur. Que venait-il de se passer entre eux pour que la victime sourit à son agresseur ? Il s'était crée un lien imperceptible et pourtant diffus. Le coeur de l'albinos se serra dans sa poitrine. C'était douloureux. Il était accablé par les regrets, par la culpabilité. Il était trop tard, il ne pouvait plus faire marche arrière. Vladimir s'était engagé sur une voie de non-retour. Pourquoi cette gamine lui faisait remémorer ses erreurs du passé ? Pourquoi se sentait-il aussi mal rien qu'en la regardant avec son sourire niais ? Vladimir se trouvait dans l'incompréhension totale. De beaux yeux ? N'avait-elle pas peur de ce qui se cachait derrière ? Le roumain avait toujours pensé que c'était à cause de son regard que ses parents l'avaient abandonnés. Ils avaient vu en lui, dans la profondeur de ses yeux qu'il était un monstre et qu'il serait toujours un criminel. Un regard terrible de diable, des yeux rouges comme les braises de l'enfer...

- En quoi mon nom t'intéresse-t-il ? Il ne me va pas et est totalement banal. Vladimir signifie "règne de la paix" en slave. C'est affligeant...

Paix. Ce mot ne convenait pas. En quoi Vladimir était-il quelqu'un de paisible ? C'est ce qu'il pensait. Peut être avait-il néanmoins une part de paix en lui ?

- Je... je vais dormir ! Je préfère te laisser crever de faim, au moins ainsi j'aurai la paix !

Il quitta la pièce sur ses mots, en fermant la porte. Il avait éteint la lumière et avait laissé Akya dans le noir, ce qui ne devait pas être très rassurant...


-- Le Lendemain --

Vladimir revint dans la chambre et ouvrit les volets. Il n'avait prononcé aucun mot, il s'était contenté de s'asseoir en tailleur face à Akya, une assiette qui contenait de la soi-disante nourriture. Cela ressemblait plus à une substance radioactive, non-identifié et identifiable ! De la fumée verdâtre émanait de ce plat peu ragoutant ! Vladimir n'est définitivement pas doué en cuisine ! Il est juste doué pour voler, faire ch*er le monde et tuer des gens !

- Je reviens sur ma décision... j'ai trop pitié ! Euh non, oublie ce que je viens de dire ! Je n'ai pas pitié de toi... Ouvre la bouche ! Je v-v-vais devoir te nourrir comme avec un nourrisson !

Dit-il, les joues légèrement rouges et les yeux qui fuyaient le regard cristallin de la brunette. Il prit une cuillère de la mixture et la porta à la bouche d'Akya. Pas de petit train ! Elle était trop adorable ! Même si à l'extérieur Vladimir essayait d'être le plus stoïque possible, à l'extérieur, c'était plutôt : KAWAII !!! Il doit avoir un truc qui tourne pas rond chez lui...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 18 Avr - 19:28

Akya n’aimais pas particulièrement manger .C’était plus une nécessité qu’autre chose après si l’on avait la possibilité de faire quelque chose de bon pourquoi pas .Ce jeune imposait ne la gênait nullement elle avait eu le temps de grignoter au bal.
Elle passa une très bonne nuit .Quand Vladimir vint la réveillé elle était entrain de rêvait d’une énorme gâteau au citron meringué .Comme quoi le jeune finalement cela l’affectait plus qu’elle ne voulait l’admettre .Un léger filet de bave coulait de ses lèvres .Quand elle aperçu Vladimir un immense sourire se dessina sur son visage.
-Vladimir !!!!!Ça va ???Tu as bien dormi ???
Vladimir lui présenta un plat euh...ma foi pas très appétissant .Akya regretta le gâteau de son rêve .Mais au vu des efforts que faisait Vladimir pour la faire mangé elle rassembla toute sa bonne volonté .Elle dit d’un ton malicieux :
-Oui papa j’ouvre la bouche AAAAAAHHH !!!
Mais à peine avait elle refermait sa bouche sur la cuillère qu’elle recracha tous sur Vladimir.
-Berk !!!C’est dégoutant !!!Tu sais pas cuisiner ou quoi Peace-man !!Tu as voulu m’empoisso ……Oh Peace-man !!!Quel beau surnom !!!Il te va bien !!!Il s’accorde parfaitement à tes cheveux : blanc comme la paix !!!Mister Peace aussi c’est bien lequel tu préfère !!!
Akya remarqua alors que le visage de Vladimir était recouvert d’un mélange d’aliment et de salive .Sa salive en l’occurrence.
-Oups pardon je suis désolé .tu as du te donné de la peine pour préparé ce repas et moi j’ai tous gâché.
Akya était sincèrement désolé .Elle essaya tant bien que mal d’essuyait avec ces cheveux le visage de son bourreau .Comme pour essayé de se racheté elle proposa.
-Si tu veux je peux faire la cuisine enfin bien sure pour cela il faudrait que tu me détache .Mais bon je pense que même si je te jurais que je ne partirais pas tu ne me croirais pas .Après tout on est comme même censé être respectivement bourreau et prisonnière *plus bas * même si ce n’est pas mon impression.
Akya resta un moment sans parler, immobile puis elle pencha la tête de coté et dévisagea l’albinos.
-dis si tu compte pas me détaché comment on va faire pour la douche ??Tu ne compte tout de même pas m’accompagner !!
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mer 24 Avr - 21:11

Papa ? D'où elle venait de l'appeler Papa ?! C'était embarrassant. Vladimir n'allait plus être crédible par sa faute ! Elle faisait tout pour le déstabiliser. Elle s'inquiétait pour lui, lui faisait part de futilités. Elle se souciait si il avait bien dormi. Non, bien sûr que Vladimir avait mal dormi ! Il est insomniaque et il n'avait pas ses médicaments sur lui alors bonjour la nuit blanche ! Les cernes ne lui réussissaient pas vraiment ! Elle lui avait craché dessus. C'était regrettable ! Et cela avait le don de mettre Vladimir en rogne ! Tous aux abris ! Il s'était essuyé le visage avec dégout. Peace-man ?! Elle voulait le ridiculiser, détruire son image ! Non et définitivement non ! Vladimir et paix, cela ne fonctionnait pas ! L'albinos était de mauvais poil. Il avait envie d'assassiner quelqu'un. il devait se contenir. Akya ne méritait pas de crever. Malgré ses réticences à l'admettre, Vladimir voulait bien voir qu'elle était plutôt mignonne et bienveillante.

- Je... ne veux pas de surnom... c'est ridicule ! Tu ne me prends pas au sérieux ?! Tu sais que je pourrai te tuer ?! Sais-tu que j'en serai capable ?!

Il s'était levé immédiatement et avait sorti son couteau suisse. Il se pinça les lèvres en signe d'anxiété et avait tourné la tête sur le côté, les joues rouges. Blablabla... Vladimir essayait de ne pas écouter les bavardages d'Akya. Elle est petite mais qu'est-ce qu'elle parle ! C'est fatiguant, tout simplement ! Si cela continuait, il allait la jeter dehors ! Non, il avait une mission à accomplir mais à ce propos, que faisait-il ? Il devenait presque... affectueux avec cette gamine ! "Même si ce n'est pas mon impression". Il fallait guetter ces mots pour les entendre mais Vladimir les avait entendu et il s'était redressé subitement. Son visage s'était crispé. Il avait changé d'expression et brutalement, il avait prit la jeune fille par le col et avait approché son visage du sien.

- Quoi ?! Que viens-tu de dire à l'instant ?! Répète-moi ça !! Je ne suis pas un ami, je suis tout sauf une personne sur qui compter !! Tu es ma prisonnière !! Comprend cela une bonne fois pour toute et fais le rentrer dans ta tête de linotte !

La douche ? C'est quoi ce changement de sujet flagrant. Alors qu'il était effrayant et agressif, Vladimir devint confus et troublé ! C'était même plutôt drôle à regarder ! Il lâcha Akya et la laissa retomber assise par terre.

- Tu devrais éviter de trop parler. Tu vas commencer à me donner des idées...

Il sourit au coin et s'agenouilla à hauteur de la belle. C'était très mauvais signe ! Il lécha délicieusement le cou frêle de la brunette et le mordit intensément. La douleur devait être insurmontable. Il s'abreuvait de son sang sans retenu. Et Vladimir n'en restait pas là. Petit à petit, il glissa une de ses mains sous la robe d'Akya. Il lui caressa le ventre. Soudain, il s'arrêta de sourire et fixa Akya droit dans les yeux. Ils étaient si près. Il pouvait sentir son doux souffle chaud. Cela dura et dura jusqu'à ce que Vladimir s'empare des lèvres de la brune dans un baiser langoureux, sans son consentement. Il avait fait cela sur un coup de tête...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 25 Avr - 20:28

Vladimir c'était emporté .Akya l'avait sentit venir mais c'était tout de même un peu intimidant .Pourtant elle était bien résolu à l'appeler comme ça .Leur visage était tout près et Vladimir la secouait comme un prunier tant et si bien qu' Akya avait la nausée .elle aurai bien aimé l'avoir comme grand frère cela aurait surement était amusant et puis quand c'est parent sont mort elle n'aurait pas été seule .Il aurait pu empêcher ça peut être . mais ce n'était pas son frère mais son ravisseur .Quoique il avait beau la secouer dans tous les sens elle ne changerait pas d'avis elle ne le considérerait jamais comme son geôlier . "Je ne suis pas un ami, je suis tout sauf une personne sur qui compter " Akya eu envie de le gifler .Si il voulait jouer au méchant qu'il arrete de se rabaissé .Excusez moi mais un ravisseur dépressif c'est pas crédible .

-Eh oh Vlad' t'a pas à choisir les gens que je considère comme mes amis personnellement je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas te faire confiance .Pour l'instant je suis toujours en vie donc .....

Vladimir la regarda avec un petit air sadique qui n'étais pas trop trop rassurant .Il lécha son cou .Encore qu'es qui avait tous avec le sang !!!bon c'est vrai c'était des vampire mais un peu de tenue tout de meme !!!De plus dans cet position le cou du buveur étais trés proche et c'était tentant .Une tentation mortel .Elle était tellement absorbé par le cou de Vlad qu'elle ne remarqua pas les mains baladeuse qui glissait doucement le long de son corp .Vladimir s'arreta de boire .Akya avait du mal à voire claire à cause du manque de sang .Il en avait pris beaucoup cet idiot !!!.Elle distinguait seulement le deux pupille rouge de l'albinos comme deux petite lumière envoûtante, ensorcelante qui se rapproché de plus en plus puis disparurent caché par les paupière .Cette disparition coïncida avec une sensation de douceur au niveau des lèvres .La surprise redonna la vue à Akya .Vladimir était entrain de l’embrassé !!! Akya vira au rouge tomate .C'était son deuxième baisé .Il était beaucoup moins hésitant et beaucoup plus langoureux que le premier .Mais qu'es qu'il faisait cet idiot !!!il était entrain de trahir Moka !!!mais elle aussi !!!mais elle voulait pas !!!qu'es qui allait se passé ensuite elle était attaché et ne savait pas jusqu’où il pouvait allé .@@ toute ces idée embrouillé Akya .Elle essaya d’arrêté l'objet de tous ces maux
-Mais qu'es tu fais ???! Et bien tu te gène pas !!Et bien maintenant on considère que j'ai payé le droit de t'appeler Peace man !!
Akya essayé de plaisanté mais elle n'en mené pas large sa tête vrombissait d'idée embrouillé et contradictoire .AAAAAAAAhh elle n'arrivait pas a mettre tous ça en ordre .Toute ces émotion d'un coup c'était trop .Elle n'arrivait pas à gérait alors son corps réagit automatiquement elle eu une absence :tous son corps se relâcha et son esprit se déconnecta .Cela dura seulement une seconde mais le phénomène était assez conséquent pour que Vladimir le remarque .Quand Akya rouvrit les yeux ces belle pupille grise avait viré au rouge écarlate .Pourquoi?? ,pourquoi maintenant ???c'est vrai cela faisait deux jours qu'elle n'en avait pas bu .Mince !!si elle l'avait su elle aurait prévu le coup .Elle devait gardé l'esprit clair ne pas ne pas ne pas

-Vladimir !!!si il te plait trouve dus jus d'orange sanguine et éloigne toi !!si te plait ne pose pas de question si tu veut me gardé en vis fais ce que je te dis je t'en pris .

Akya exagéré à peine si elle restait comme cela elle risquait de succombé à la tentation sans s'en rendre compte .Elle aurait aimé ne jamais être devenue un vampire .Elle aurait tellement aimé que cela n'arrive pas .Elle détestait se retrouvé dans cet état ou elle ne pouvait agir que selon ces pulsions .elle avait honte elle ne pouvait rien faire pour empécher cela .Elle commença à pleuré de honte de rage et de plein d’autre truc qu'elle emmagasiné depuis pas mal de temps .Tout laché d'un coup ça fait du bien mais là pas trop .Vladimir au secours !!!

Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 2 Mai - 19:58

Vladimir, lui-même, ignorait la raison pour laquelle il l'avait embrassé. Etrange, ce n’était pas un signe d’amusement. Par hasard, est-ce qu’elle lui faisait de l’effet ? Non, pas une gamine pareille. Elle n’était pas du tout formé qui plus est et était plate comme une planche à pain ! Mais alors pourquoi ? Peut être étais-ce parce que cela faisait déjà un moment qu’il n’avait pas eu de contact féminin ? La douceur des femmes devait lui manquer. Toujours en vie ? Mais elle se croyait en sécurité, ma parole ! Pensait-il, irrité. Comment pouvait-elle lui faire confiance ? Lui qui n’avait pas cessé de lui apporter des ennuis. Il finit par remarquer un changement en Akya. En effet, elle réagissait bizarrement. Aussi, ses yeux avaient prit une jolie couleur rouge écarlate. Ainsi, elle avait envie de sang. Il est vrai qu’il n’avait prêté attention à son aspect vampirique que sur le coup et cela devait faire un moment qu’elle n’avait pas bu. Son état était donc tout à fait justifié. Ce qui était le plus curieux aux yeux de l’albinos était la demande d’Akya. Du jus d’orange ? Etais-ce vraiment le moment pour ce genre de futilité ? Ne voulait-elle pas plutôt du sang ? Elle avait dit de ne pas poser de questions. Mais c’est qu’elle donnait des ordres en plus ! Vladimir ne respectait pas les ordres habituellement mais il avait un pincement au cœur. Oui, même lui, pouvait avoir de la pitié, aussi étonnant soit il. De plus, Vladimir a horreur de devoir consoler les gens. Les voir pleurer, surtout les filles, c’est stressant ! Disons qu’il n’est pas doué du tout et qu’il enfonce les personnes plutôt que de les tirer d’affaire. Cela se voyait sur sa figure qu’il était embarrassé et qu’il ne savait pas quoi faire. Obéir et passer pour un gentil garçon ou ne rien faire et devoir supporter ces reniflements incessants ! Il n’avait pas non plus envie de la laisser crever ! Oh et puis mince, sa réputation passera en seconde place ! Rapidement, il alla dans la cuisine et fouilla dans les placards, essayant de dénicher du jus d’orange sanguine. Après quelques minutes de recherche intensive, il finit par trouver une briquette. Il l’apporta à Akya, lui tendit, tout en évitant de la regarder en face.

- Voilà, tu as eu ce que tu voulais. Maintenant, arrête de pleurnicher.

Pourquoi ne désirait-elle pas boire du sang ? Cela semblait ridicule pour l’albinos. Vladimir n’était pas d’un naturel très patient. Il défit sa cravate, lui présentant son cou.

- Ne te retiens pas. Bois. Fais-moi mal. Venge-toi.

Il devait être malade pour proposer cela à Akya. Vladimir, lui, voulait faire quelque chose de bien pour elle. Que se passait-il chez lui ? Il était tout drôle. Il n’avait jamais été comme ça auparavant. Allait-elle accepter ??

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Ven 3 Mai - 15:57

[désolé d’être plate èé espèce de lolicon ]

Vladimir semblait embarrassé .Pourvu qu'il fasse quelque chose n'importe quoi mais vite !!!finalement il se decida il partit vers la piece qui semblait etre la cuisine et se mit a chercher .Akya entendait très bien les objet tombé la cuisine devait surement être aussi bien rangé que le reste de la maison .il revint avec entre ces mains une briquette de jus .Le visage d'Akya s'illumina .Elle avait vraiment l'impression de voir son ange gardien .Elle attrapa la briquette a deux main et mordis dedans pour aspiré son contenue .Le liquide coula doucement dans sa gorge .Au fur et a mesure que la briquette se vidait les yeux de la prisonnière revinrent à la normale ,un beau gris violet qui pétillait .Sa façon de boire était assez étrange mais cela la rendait toute chou .La joie lui donnait du rose au joue, elle n'avait jamais autant rassemblait a la petite fille qu'elle était avant l'incident :pure , innocente et naïve .Il était difficile de gardé ces trait de caractère quand on entrait subitement dans un univers aussi dure que l'Académie .Elle ne voulait pas changé restait fidèle a elle même c'était la seul chose qu'elle savait a peu près faire .Elle finit la brique en cinq minute Elle fit un immense sourire a Vladimir .

-Merci beaucoup Peace man ♥

La réaction de Vladimir déconcerta Akya il lui proposait du sang ??pour se venger?? N’empêche c'était tentant le sang de l'albinos semblai succulent .Akya s'approcha doucement a quatre pattes puisqu'elle n'arrivait pas à se lever .Elle lecha le coup de l'albinos et le mordilla doucement .Soudain elle saisi la joue de Vladimir et la tira dans tous les sens .Puis elle lui fit une pichenette sur le front .

-Voila je me suis vengé *sourire*.C'est gentil de proposé mais je suis allergique au sang donc je ne peux pas en boire même si j'en ai très envie .C'est pour ça que je t'ai demandé dus jus d'orange c'est le seul substitut que j'ai trouvé .

Soudain le visage d'Akya s'assombrit
-Si je n'avais pas eu cet allergie mes parents aurait pu m'enseigné l'art du combat j'aurai pu devenir hunter .J'aurai peut etre put les proteger ou me défendre seul on aurait put continuer à vivre ensemble .Mais c'est trop facile de dire que je n'aurai pas du naître .C'est égoïste .La vie est un combats pour le bonheur, ce ne sera pas facile .Mais tant que je serais moi même et que j'aurai des amis je pourrais avancer .Ah!!désoler je t’embête désormais je me tais .

Mais qu'es qui lui prenait ??!!il n'en avait surement rien à faire de ses conclusion !!Akya était gênait elle n'avait pas l'habitude de se confier à quelqu'un .Elle avait toujours réglé ces problème seule .En même temps elle n'avait jamais vraiment eu de problème .Elle se redirigea vers son coin évitant soigneusement le regard de Vladimir .Elle se r adossa contre le mur le regard dans le vide .
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 9 Mai - 1:37

Elle ne s’était pas vengée comme il l’attendait. Il n’y avait rien d’étonnant. Ce n’était pas son style. Elle ne s’était pas une seule fois montré haineuse envers lui. Même si elle avait pu utiliser des termes blessants, elle n’avait fait que de rappeler à Vladimir à quel point il était misérable. Elle lui avait crié la vérité en face, la vraie vérité, celle qu’il cherchait depuis longtemps. Ce « il » hargneux et désemparé. Pourquoi continuait-elle à sourire bêtement ? Pourquoi faisait-elle comme si tout allait bien ? Elle avait le visage maquillé d’un masque cachant sa peine et son chagrin. Elle n’était finalement pas si différente de Vladimir… Deux âmes meurtris en tête à tête, réunies dans la même pièce. Le destin peut se montrer curieux. Aux yeux de l’albinos, Akya n’était encore qu’une gamine. Une fille, souriante, enfantine, parfumée, aimant les chansons et les grands hommes galants avec de beaux visages angéliques. Ce qu’il n’est et ne sera jamais. Elle avait besoin de quelqu’un sachant la protéger. Un preux chevalier sans doute. Allergique au sang ? C’était la première fois que Vladimir voyait de pareille chose. Il ne manifesta aucune émotion précise. Il se contenta de froncer les sourcils, troublé. Le bonheur. Cette formule diffuse, absurde, opaque et inaccessible. Son masque avait finit par tomber à elle aussi. Rendre fiers ses parents. Vladimir connaissait ce sentiment de culpabilité. De n’avoir rien pu faire pour l’honneur de sa famille. Dès sa naissance, il n’a amené que désespoir et malchance à ses parents. Il ne leur apporté que des ennuis, il leur a donné la honte. Albinos. Monstre. Moins que rien. Bête de foire. Bâtard. Infirme. Erreur. Faible.

Reek, it’s your name now. It rhymes with freak. It rhymes with weak.
Schlingue, c'est ton nom maintenant. Cela rime avec monstre. Cela rime avec faible.

Sans lui, leur monde aurait été paisible. Sans lui, elle n’aurait pas pleuré, elle n’aurait pas souffert et eût toutes ces marques. L’académie. Il se souvenait. Qu’avait-il fait ? Il avait commit la plus odieuse des trahisons. Ils croyaient en lui et il les a poignardé dans le dos tel un lâche. Il n’avait pas assumé la gravité de ses actes. Il avait blessé une innocente. Amis ? Ces gens… il les aimait en réalité. Qu’il soit humain, hunter ou vampire, qu’il soit ses ennemis, ils étaient avant tout sa famille. Peu importe ce qu’il avait pu leur dire dans le passé, il regrettait désormais. Il avait envie de les revoir. Il avait envie de se moquer de la coiffure du professeur de maths, de mettre des punaises sur la chaise du professeur de physique, de mater la professeur d’histoire-géographie, de rire à la gu*ule du blondinet idiot et de sa Juliette, de provoquer Moka, de taquiner Jessie à propos de la taille de sa poitrine, de vivre. Une larme avait coulé le long de la joue de Vladimir. « Non ! Ne me regarde pas ! » s’était-il écrié désespéré, en tournant la tête, conscient qu’il se donnait en spectacle. Cette larme fut suivie de très près par un océan de tristesse qui ne pouvait être contenu et qui éclata devant les yeux d’Akya. Même pour lui, c’était trop difficile de garder son masque trop longtemps. Les souvenirs et le manque trop présent de ces habitudes le rendaient sentimental et sensible. Vladimir était aussi fragile qu’un vase en cristal et aussi instable que des patins à roulettes ! [Merci Dei <3] Impossible de se fier à eux. On ignore comment ils vont réagir. L’albinos regarda ses mains. Il les voyait maculées de sang. Il était prit d’illusion. Son corps tremblait. Avec un regard effrayant de dépressif échappé tout droit d’un hôpital psychiatrique, il paniqua en voyant le sang qui coulait du cou d’Akya et la brûlure qu’il lui avait lui-même infligé. Il agrippait les deux bras de la brune. Il palpait les blessures, tout en divaguant comme un fou :

- Tu es blessée ?! Quel est le monstre qui t’a fais ça ?!

Il avait attrapé le flingue anti-vampire (volé à un hunter) juste à côté de lui et l’avait mit dans la main d’Akya. Ensuite, il l’avait placé sur sa gorge (celle de Vlad) et avait fermé les yeux, attendant la suite.

- Tire ! Libère-moi ! Fais-le !

D’une voix pitoyable et tremblante et pourtant si acharné, il l’avait déclaré.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mer 15 Mai - 17:24

Akya c'était recroquevillé .Elle se repassé des scène de sa vie d'avant .De son petit coin de Paradis incluant inconsciemment son ravisseur a cet univers de Paix .elle se sentait en sécurité et en même temps tellement vulnérable .Elle aurait aimé pleuré mais elle ne faisait que ça ces dernier temps alors elle retenait ces larmes .A quoi pouvait bien pensé son ravisseur .Il devait surement se dire que elle était une bonne à rien incapable de protéger ça famille .C'était méchant mais c'était la réalité .Peut être que Dieu avait décidé qu'elle avait eu sa part de bonheur ??mais elle l'a trouvé trop petite ce n'était pas assez elle comptait bien se battre pour attraper le fil d’araignée qui la sortirait de cette tristesse .peut être que ce fil était déjà là sous ces yeux .peut etre même qu'elle avait déjà commencé a remonté la pente .Après tout elle avait rencontré des personne sympas à l'Académie et malgrès tout les problème qu'elle avait eu elle c'était amusé .Elle avait rit .Elle n'était pas seule elle n'avait jamais était vraiment seule .
Elle leva la tete Vladimir était en larmes .En larmes ???Il laissé enfin paraître ces faiblesse .Il semblait gêné .Pourtant il n'y a pas de mal à laissé coulait ces larmes cela fait du bien .Elle devinait un peu pourquoi il était triste, il devait regretté sa trahison .Lui qui avait toujours caché ces larmes ressemblait à un petit garçon dans un corp d'homme .Il semblait si fragile que Akya n'osa pas le touchait ."Je serais toujours là pour te protéger " c'est vrai maintenant qu'elle y pensait c'est ce que lui disait ça mère quand elle avait peur .Et jusqu'à son dernier souffle elle avait tenue cette promesse et celle ci continuait même après sa mort .Peut etre que Vladimir n'avait pas de personne sur qui s'appuyer .Il avait l'air d'avoir tellement de problème que Akya comprenait le fait qu'il ne voulait pas s'appuyer uniquement sur Moka .Mais peut etre que elle pourrait l'aider certes elle n'était pas très doué et naives mais comme ça Vladimir et Moka serait tranquille .Mais accepterait il son aide .Les garçon son d'une nature très fière et se faire aidé par une gamine comme elle ne devait pas vraiment les enchanté .
Akya regardait Vladimir sans trop savoir que faire pour le consolait quand soudain ce dernier se jetta sur elle avec un regard a vous glacer le sang .Akya sursauta dans cet état elle s'attendait au pire de sa part .Pourtant il ne semblait pas vouloir lui faire du mal .Au contraire il s'inquiété pour les blessure qu'il lui avait faite .Il divagué totalement .akya le regardait inquiète ;devenait -il fou ???c'était de sa faute ??elle aurait du avoir peur de lui se comporter comme une prisonnière normale ?
Vladimir sembla retouver un semblant de raison et attrapa un flingue d'hunter qu'il lui colla entre les main

- Tire ! Libère-moi ! Fais-le !

Akya sentit une larme coulait sur sa joue .Elle balança l'arme et se rua sur Vladimir .Elle tomba sur lui .Elle semblait à cour de souffle et haletait .Elle pleurait .Les perles d'eau remplis de colère dévalait ses joue avant de tomber sur le visage de Vladimir .Il était la tous les deux les yeux dans les yeux .Elle semblait en colère une colère triste .Elle essayait de parler avec une voie la plus ferme possible mais sa voie était faible et tremblante et montré sa tristesse

-Tu n'as pas le droit de mourir !!c'est trop lache .Tu dois vivre pour toi et puis meme si ce n'est pas pour toi , fait le pour Moka pour tous les gens de l'Académie !!!Ils t'attendent ce n'est pas parce que d'une fois tu fais un truc naze qu'il vont t'en vouloir !!!fais leur confiance !!!!ce sont des gens bien .Il te comprenne surement mieux que tu ne le pense .T'as pas le droit de mourir pense à moi !!!t'as pas le droit de m'enlever le grand frère que je viens juste d'avoir

Akya rougit .C'était sortit tout seule .Mais en meme temps c'etait ce qu'elle pensait .Elle essaya observer la réaction de Vladimir .

-Grand frère ,t'as pas le droit de faire ça .Laisse moi t'aider si il te plait .Je ferais ce que tu veut laisse moi juste t'aider à etre heureux je serais toujours là pour t'aider ,je te le promet .alors laisse moi essayé.*baisse les yeux* et puis si malgré tout tu veut toujours mourir alors je le ferais je te turais de mes propres main .Je porterais toute la tristesse que tu as pu éprouvé pendant ta vie plus celle que ta mort causeras et je serais la seul fautive..... .La seule à blâmer ........Une meurtrière .......

La voie d'Akya s'éteignit elle leva ses yeux plein de larmes attendant la réponse .
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 19 Mai - 17:38

Il avait la gorge sèche et l'incapacité d'en placer une. Il ravalait sa salive, ne quittant pas des yeux la belle Akya. La vue de son visage arrivait à le calmer et à lui apporter un minimum de paix intérieur. Il était resté immobile et elle avait arraché l'arme de ses mains avec une facilitée déconcertante. Sa poigne n'était pas forte tel celle d'un enfant. Il plongea son regard dans celui d'Akya et son corps sembla s'apaiser comme après un bain reposant. Ses nerfs étaient moins tendus et l'on su à sa face apaisé qu'il avait trouvé la béatitude. D'un ton neutre et d'une voix faible, presque éteinte, il remuât les lèvre. "Je ne veux plus blesser personne." avait-il dit. Il essuya les quelques larmes qui se trouvait encore sur ses joues.

- Je ne ferais jamais parti de cette "grande famille" qu'est l'académie. J'ai fais un choix, un mauvais choix. Et maintenant, j'ai tout brûlé.

Il se mordit la lèvre inférieure, les yeux encore et toujours humides.

- Je ne suis pas un héros. Je ne suis pas ton grand frère. Je-je ne saurais jamais te protéger...

L'albinos se redressa, trouvant un appuie sur ses coudes puis quand il se retrouva assis, il prit la visage de la brune entre ses mains et lui essuya ses pleurs.

- Je... je suis désolé. Tout est de ma faute. Je t'ai toi aussi détruite. Je détruis tout ce que je touche. Tous ceux qui me fréquente sont confronté au danger. Je suis maudit. Tu ne seras jamais obligé de me tuer. Tu est tout sauf une meurtrière. Rappelle toi, c'est toi la victime, pas l'inverse. Tu es naive, c'est vrai. Mais tu es...

Il colla son front contre celui d'Akya.

- Mon petit oiseau.

Un murmure aussi doux qu'une aile d'oiseau, aussi suave que le chuchotement du vent. Il se mit à sourire. Un vrai sourire comme il n'en avait pas fait depuis longtemps. Un sourire délicat et sincère qui reflétait toute la volonté que Vladimir avait pour devenir un homme bien.

- Veux-tu bien me chanter quelque chose ?

Ajouta-t-il en posant sa tête sur les genoux d'Akya et en somnolant presque.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Jeu 23 Mai - 18:29

Akya écoutait Vladimir. Ces paroles était empreinte de tristesse mais Akya arrivait comme même a y deviner la lumière au bout du tunnel .Si il regrettait vraiment il n'y avait pas de raison pour qu'on ne lui pardonne pas .L'albinos sécha les larmes de la petite vampire .Ces mains étaient douces , chaudes, rassurantes .Elle ferma les yeux, elle voulait graver ce moment dans son cœur comme tous ces petits moment de bonheur que l'on garde précieusement dans sa mémoire et qui nous permettent de continuer dans les moments difficile .
Malgré ce qu'il affirmait Vladimir ce comportais plus comme un grand frère que comme un ravisseur .Contradiction entre la raison et le subconscient ? Peut être que finalement ça lui plairait bien d'avoir une famille …..Surement.
- Je... je suis désolé. Tout est de ma faute. Je t'ai toi aussi détruite. Je détruis tout ce que je touche. Tous ceux qui me fréquentent sont confrontés au danger. Je suis maudit. Tu ne seras jamais obligé de me tuer. Tu es naïve, c'est vrai. Mais tu es… Mon petit oiseau.
Akya rougit sous le compliment .Vladimir était tous près, un peu trop prés d’ailleurs. Puis il s’installa confortablement sur ces genoux .On aurait dit un enfant capricieux
- Veux-tu bien me chanter quelque chose ?
Oui c’était exactement ça : un enfant très capricieux .Akya ne savait pas chanter enfin selon elle .Elle ne chantait certes pas spécialement bien mais ce n’était pas catastrophique disons plutôt qu’elle chanté comme le commun des mortelle.
-Je te préviens tout de suite je chante faux, alors t’a pas intérêt de te plaindre.
Akya commença à chanter .C’était une berceuse, la voix fluette d’Akya se prêté particulièrement bien à ce type de chanson .La berceuse raconté l’histoire d’un petit enfant qui c’était perdu dans la foret. (Cucu puissance mille !!!!!) Et qui au fur et à mesure qu’il avançait s’embourbé un membre. Pourtant il continué d’avançait en espérant trouver une sortie. À la fin il ne restait plus que la tête qui dépassait .Alors que le petit enfant allé baisser les bras un grand oiseau l’attrapa et le sortit de la mélasse pour le raccompagné jusqu’à la sortit.
Pendant toute la chanson Akya avait caressé les cheveux de l’albinos .Ils était doux et fins à croire qu’il en prenait grand soin .A la fin de la chanson Akya se tut .Vladimir ressemblait vraiment au petit garçon de l’histoire .Elle espérait de tout cœur être l’oiseau qui allait le tiré de là.

-Tu sais Vladimir après tous les incendie même les plus grand il reste toujours quelque chose même si se ne sont que des ruines on peut toujours reconstruire quelque chose dessus .Ce n’est pas parce que tu as tout foutu en l’air que tu ne peut pas tout reconstruire .Si tu ne veut pas être mon grand frère sous prétexte que tu ne peut pas me protéger alors tu seras mon petit frère comme ça se seras à moi de le faire .tu es peut être maudit mais moi j’ai beaucoup de chance alors à nous deux on arriveras peut être à réussir une vie normale .et puis pour la taille je mettrai des talons ^^.

Il c’était peut être endormis .Après tout la journée avait été longue .Mais si il dormait elle se retrouvait bloqué .arg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 4 Aoû - 0:43

Kaito savait très bien ou se trouvait Vladimir. Comment ? Entre psychopathe, c'est si prévisible ! Bon d'accord, il l'avait un peu suivit, en même temps la belle qu'il avait en sa possession semblait être un met des plus exquis. Il fallait bien avouer que c'était également une aide à son plan, il pourrait attirer Moka dans un piège et en même temps massacrer Vladimir et violer la jeune inconnu. Il n'avait pas fini son affaire la dernière fois dans le cimetière, il fallait y remédier ! Il avait envoyé un message à Moka en inconnu pour lui dire ou il l'attendait et si elle ne venait pas elle risquerait d'avoir de gros soucis. Le jeune homme, une fois arrivé, chercha une entrée dans la triste et lugubre maison abandonnée. C'était si facile pour lui. Il entra sans frapper, abat les politesse ! Pourquoi perdre un temps précieux pour des futilités de ce genre ? Ça ne servait à rien du tout. Il arriva dans la salle ou se trouvait l'albinos et la belle.

- Bonjour ! Vous aurais-je manqué ? J'arrive au mauvais moment ? Quelle dommage ! Mais j'ai tant de chose à faire.

Le jeune homme paralysa l'albinos. Il attacha la jeune fille bien serré. Il défit un peu son chemisier, tant qu'à faire. C'est bien de pouvoir observer les décolletés des belles jeunes filles mais si sur elle il n'y avait sans doute rien à voir.

- J'ai peur que tu ai chaud ma belle. Je ne veux que ton bien être. Je suis gentille moi... Enfin presque ! *regard pervers.

Baliverne ! Lui gentil ? Ahem ! Jamais de la vie. Le vampire s'approcha du nain. Il l'envoya valser avec un coup de pied bien placé. Il se mit au-dessus de lui et le frappa au visage, jusqu'à lui casser les dent. Il avait la figure en sang. Il le déshabilla. Autant qu'il soit en mauvaise posture. Ainsi il perd sa fierté et ne peut rien faire à part se cacher. Oui il était à poil ! Kaito était bi, il se délectait de se spectacle. Il l'attacha ensuite.

- Que pourrais-je bien pouvoir de faire ? Ah oui je sais !

Il lui mit un vibromasseur dans le derrière. Cela devait être tellement désagréable. Mon rire sadique était peu assurant. J'avais deux jouets. Pour le moment je lui laissais un peu de repos, il était ensanglanté.

- Tu es si méconnaissable que même ta pauvre mère ne pourrait pas te reconnaitre. Même Moka ! Si elle veut toujours, je serais étonné, vu comment tu l'as laissé tomber ! Et dire qu'elle a tout fait pour toi, qu'elle faisait que souffrir sans se plaindre pour rester à tes côtés. Tu n'as donc aucune fierté. C'est si triste.

Le jeune homme alla vers la belle et la déshabilla, lui laissant ses sous-vêtements. Il la caressa doucement. Un peu de douceur ne fait rien et puis c'est mieux d'y aller tout doucement pour faire durer les choses.

- Vlad, petit nain, d'ailleurs y'a pas que ta taille qui est petite ! Supplie moi de te couper un doigt ! Fais-le sinon je couperais autre chose si tu vois ce que je veux dire !

Il prit des aiguilles et du fil et commença à coudre dans le corps de l'albinos qui perdait de plus en plus de sang, cela devait faire tellement mal. Il allait de plus en plus bas et puis ce n'était pas comme si il prenait qu'un petit peu de peau comme font les enfants pour se rendre intéressant. Non il y allait plus en profondeur. Kaito était gentil. Oui oui, gentil vous avez bien lu ! Ce qu'il faisait subir au nain c'était si peu, il fallait s'attendre au pire...
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Ven 9 Aoû - 22:19

La jeune prisonnière chanta une berceuse à Vladimir. Il se sentit curieusement apaisé. Il était même prêt à piquer un somme. Oui, elle avait raison. Le vampire ne la voyait que comme une petite sœur, une petite sœur agaçante mais tellement touchante. Sa voix n’était pas des plus belles mais elle demeurait agréable aux oreilles de l’albinos. Vladimir avait envie de faire quelque chose de bien pour Akya, peut être car celle-ci l’avait aidé à le sortir d’un puit noir et profond. Quelque chose de bien ? C’est plutôt étonnant venant de sa part. C’est aussi louche. Il avait une dette envers elle. Il devait la payer. Un fracas sourd et singulier s’était fait entendre, ce qui avait fait réagir le vampire qui s’était soudain dressé. Un homme que Vladimir connaissait particulièrement bien était mystérieusement entré dans la maison. Cet homme n’était autre que Kaito. Un homme, c’était vite dit. Lui, il avait plus l’air d’un monstre. Mais Vlad ne pouvait que se prosterner. Il était plus fort, plus agile et beaucoup plus impressionnant. Avec les séquelles qu’il garde de son passé, l’albinos n’est qu’un insecte à côté de cette montagne. Kaito l’avait paralysé et s’était amusé un temps avec lui. Maintenant, il était sur le point de violer la brunette devant le regard impuissant de Vladimir. Il avait osé l’humilier. Certes, il avait hurlé sous le coup de la douleur mais le vampire refusait de laisser sa peur prendre le dessus. Il n’y avait que la colère et la haine qui lui donnait des ailes dans ces moments-là. Il préférait la laisser exploser et se rebeller contre son ennemi juré. Il ne voulait plus être traité de lâche ou de mauviette. Peu importait les moyens pour y parvenir, Vladimir allait toucher les montagnes. Il allait les écraser comme il le ferait pour tous ceux qui se mettraient en travers de sa route. La jeune fille devait être sauvé. Le russe usa de son pouvoir des métaux pour briser ses chaînes ainsi que celles de la victime. Il se créa une côte de maille afin de cacher ses parties intimes et permettant de le protéger de potentielles attaques. Toujours en gardant son pouvoir bien en main, il assomma le vampire aux cheveux bleus avec une casserole et le mordit pour lui absorber énormément de sang et d’énergie. Il était affaiblis et aurait du mal à nuire. D’ici là, Vladimir aurait le temps de le mettre hors de porter de la maison et de fortifier sa cachette.

- Akya ! Il faut que tu partes ! Tu n’as plus rien à faire ici ! Tu es libre ! Tu peux te sauver alors fais-le ! MAINTENANT !

Lui avait-il hurlé, déterminé. Il reposa son regard cruel sur Kaito. Quel imbécile ! Il pouvait le tuer. Il pouvait lui infliger toutes les tortures qu’il avait dû subir en sa compagnie. Sa vengeance, il l’avait enfin à porter de main. Même si son ennemi ne pouvait avoir ouï de ce qu’il disait, Vladimir n’hésita pas à dire clairement.

- Moka ? Je pense que tu n’as pas tout suivi. C’est de l’histoire ancienne. J’ai tourné la page et mit fin à notre relation depuis un bail déjà ! C’est finit, point. Qu’est-ce que la fierté exactement ? Une sorte de code que les gentils auraient tout bonnement inventé ? Pff, pathétique !

Qu’il comprenne cela une bonne fois pour toute ! Cruel ? Oui. Au moins, cela avait le don d’être net et précis. Vladimir n’était pas prêt à revenir sur sa décision. Il était encore moins prêt à laisser Kaito s’en sortir vivant.

- Ne le tue pas ! Nous ne sommes pas là pour régler nos différents ou pour servir notre propre intérêt personnelle ! Tu l’auras ta vengeance. Elle viendra plus tard, Vladimir.

L’albinos reconnaitrait cette voix entre mille. Elle lui était tellement familière. Il en rêvait la nuit mais il ne pouvait qu’écouter les ordres de sa bien-aimée Reine. Lui qui la chérissait plus que tout au monde. Celle qu’il considérait comme sa seconde mère. Elle était réapparue devant ses yeux alors qu’il n’était pas en très bonne position.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Ven 9 Aoû - 22:20

Zafina avait emmené Kaïri dans un endroit reculé de la population, un endroit que nul ne pouvait supposer être une maison abritant un fou et une gamine en détresse. Elle s’était hâtée de s’y rendre sans que la moindre personne ne la suive. Elle avait employé toutes les précautions nécessaires. Kaïri dormait comme un loir. Le casse-tête était impossible à résoudre pour trouver cette fameuse maison abandonnée. Il n’y avait donc aucun danger à l’horizon et aucun soucis à se faire. Elle s’était faufilée à l’intérieur et avait rejoint Vladimir dans la chambre à coucher. Il n’était pas seul. Un homme gisait par terre et une fillette restait plantée là comme un piquet. La blonde déposa la jeune fille qu’elle avait sous l’épaule par terre et s’occupa de l’autre gamine qu’elle assomma.

- Je suis ravie de t’annoncer mon cher Vladimir que tu vas pouvoir te distraire. *désigne Kaïri* Cette môme porte pour nom Kaïri Watpool. Il m’est arrivé de baisser ma garde et elle m’a vu m’en prendre à son petit ami. Pour éviter qu’elle ne nous pose problème, je préfère la laisser enfermer ici. Tu es libre de tes mouvements. Elle t’appartient. Il y a une seule condition. Je veux qu’à la fin, elle soit morte. C’est bien compris ? Pour ma part, je m’en vais me débarrasser de ces intrus. Ils ne seront pas difficiles à neutraliser. Je n’aurai qu’à demander de l’aide auprès de mes sbires. Moka ? Ce n’est qu’un détail dont je vais me charger allègrement ! Elle ne mettra pas les pieds dans cette maison, tu peux en être certain ! Je te confie la princesse. Ne me déçois pas cette fois, Vladimir. Tu n’as pas le droit à l’erreur !

Zafina était très exigeante. Elle regarda Vladimir avec un air sévère. Ce dernier s’inclina devant elle, en acquiesçant d’un hochement de tête. Il ne pouvait échouer, d’autant plus qu’il ne voulait pas être prit pour un moins que rien par les autres membres du groupe. Pas question qu’ils lui volent la vedette ! C’était son moment de gloire ! La blonde avait enchaîné la jeune fille avec l’aide de l’albinos aux barreaux du lit. Toutefois, Kaïri se trouvait assise sur le sol, appuyée sur le lit, les deux bras en l’air et les poignets ainsi que les chevilles bloqués. Les chaînes étaient particulièrement solides et étaient serrées au maximum. La vampiresse de sang pur avait fait parvenir des vêtements pour Vladimir. Il s’était changé en quatrième vitesse. Pantalon rouge sang, bandeau de la même couleur camouflant sa bouche, torse nu laissant paraître son tatouage de main sur le cœur et son « 13 » dans le dos. Il avait l’apparence d’un bourreau ainsi. La jeune femme blonde partit, emportant Kaito et Akya avec elle. Elle avait bien envisagé de leur effacer la mémoire… Elle finira par savoir comme s’y prendre !

//Zafina, Akya et Kaito quittent le RP//

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Sam 10 Aoû - 7:45

La jeune fille était devant le panneau de la Day Class quand une ombre s’approcha d’elle et commenta son livre. Kaïri eut un petit sourire, elle avait toujours aimé parler de ses lectures à des gens aussi passionnés. Elle se retourna donc avec un sourire qui se liquéfia dès qu’elle vu qui était l’auteur des paroles. C’était l’infirmière maléfique, comme l’aurais nommé sa conscience. Un peu trop étonné de la voir, elle ne réussi pas à dire grand-chose, elle jeta simplement un regard dans la salle pour voir si quelqu’un pouvait l’aider. Crier aurait surement résout son problème, mais vu que l’infirmière était une vampire, elle aurait pu sans prendre à d’autres élèves, aussi préféra telle être la seule victime. Elle aurait tant aimé qu’Archange soit là en ce moment précis. Kaïri sortit très vite de sa réflexion quand l’infirmière lui prit le poignet et l’emmena. Elle avait de la force, et Kaïri étant encore un peu fragile n’eut en aucun cas l’avantage. Après avoir compris son sort, elle se laissa faire en baissant les yeux et en disant un simple « Bonjour… ». La dame maléfique l’emmena un peu plus loin, là où personne ne pouvait les voir et l’assomma. Et bien comme ça… Kaïri ne pouvait plus rien voir. Elle lâcha l’objet qui était dans sa main et fut porter par la terrible dame du nom de Zafina.

*   *   *
 
Kaïri dormait profondément, elle était en train de flotter dans le lac près de la maison des Hearts. C’était l’été, les vacances, il faisait chaud et toute la famille s’était retrouvé lors d’un pique nique au bord du lac.

-Kaïri ! On mange !

La jeune fille en maillot de bain sortit de l’eau et couru vers ses parents. Elle avait un grand sourire en examinant la nappe, il y avait de quoi se remplir la panse. Elle s’assit à côté de son jumeau qui commençait déjà à attaquer la viande. La petite fille se jeta sur les chips. Elle était bien trop tentante, et elle les observait depuis un petit moment, quand elle était encore rangée dans le placard et qu’elle ne pouvait pas être utilisé. Maintenant, elle allait pouvoir se régaler ! La patiente vient à bout de tout ! C’est ce que lui aurait lui sa chère grand-mère pour la félicité de s’être abstenu et de ne pas avoir emporté le paquet de chips avec elle dans sa chambre. Les chips avait le gout du barbecue, elle était un peu rouge, comme si une braise encore chaude s’était déposé dessus et l’avait recouverte pour lui donné ce goût unique. Un peu plus tard, le pique nique fut fini et Kaïri aida son frère et ses parents à débarrassé. Puis son frère se mit à la chatouiller et Kaïri rigola. Les jumeaux s’amusait beaucoup ensemble sous les yeux attendrit de leur famille. Il partir dans le jardin de la maison qui était assez vaste, remplis de fleur et Kaïri en cueillit quelques unes pour sa mère. Elle revint à la maison en courant, le bouquet dans sa main gauche tendu devant elle. Arrivé à la terrasse, elle se plaça près du siège de sa mère et lui donna les fleurs.

 
 
Souvenir de Kaïri::
 
 
Kaïri ouvrit lentement les yeux, croyant qu’elle avait simplement dormit, elle se rendit compte qu’elle était dans un endroit un peu… délabré. Elle regarda autour d’elle se demanda combien de temps elle avait dormit puis elle sentit les chaînes à ses poignets et chevilles. Mais ce qu’y l’importait plus, c’était qu’elle avait la sensation d’avoir oublié quelque chose. Quelque chose d’important pourtant. Elle vit un garçon à peine plus âgé qu’elle, il était torse nu et avait un masque. Un treize et une marque se distinguait sur sa peau. Kaïri l’observa, sans même se rendre compte qu’elle était potentiellement en danger. C’est ça l’effet Kaïri ! Voir la vie du bon côté ! Mourir n’est qu’un petit détail insignifiant ! Puis, elle testa ses chaînes pour voir si elle pouvait en sortir, impossible. Elle était vraiment solide. A ce moment là, elle regretta de ne pas avoir de ne pas avoir de coussin car le sol allait lui paraitre bien inconfortable dans quelques jours si bien sur elle restait là longtemps. Puis elle retourna à son affaire de trou de mémoire. Elle avait quelque chose avec elle dans le hall que maintenant, elle n’avait plus. Dans ce genre de moment, le temps que la mémoire lui revienne, elle avait envie de lire. Elle regarda autour d’elle et…
 
-Voilà ce que j’ai oublié ! Mon livre ! Elle m’a pris mon livre !!! Elle pouvait très bien se le prendre en librairie, pas la peine de le voler au autres pour les kidnappées et les mettre dans une maison !
 
Apparemment, la véritable cause de son enlèvement échappait à Kaïri. Mais peu importe. Elle savait qu’elle devait maintenant s’acheter le livre pour le finir et ça, c’est important. Puis, vu que toute personne est curieuse, et Kaïri encore plus, elle s’adressa avec un regard interrogateur à la seule personne qui était dans la pièce avec elle.
 
-Est-ce que tu sais pourquoi je suis là ?
 
En priant que le jeune homme lui réponde, elle eut une petite conversation avec sa conscience sur le lieu où elle se trouvait. Bien sur, tout cela se faisait évidement dans sa tête et rien ne laissé paraitre qu’elle était plongée dans ses pensées. Non, sinon, on aurait pu croire que la réponse du garçon lui était insignifiante, ce qui n’était pas le cas ! Pendant ce temps Naminé avait établie plusieurs possibilités de pourquoi lui aussi il serait ici. Allant de la plus plausible à la plus farfelu.
 
1) Il pouvait être là car c’était lui qui s’occupait de veiller sur Kaïri.
2) Il aurait pu être séquestré ici lors d’un carnaval car son déguisement était trop laid.
3) Kaïri avait été enfermé dans les loges et c’était un acteur qui se changeait.
4) Il passait en simple touriste avec une tendance pour les films d’horreur.
5) Il venait d’un univers parallèle.

 
Mais la vrai réponse, c’était au gars de le dire, pas à Naminé de l’établir.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 11 Aoû - 0:41

Bien. La gamine était prisonnière comme Zafina le désirait. Une autre pauvre victime qui allait regretter de s'être réveillé ce matin. Vladimir devait toujours se salir les mains. C'était toujours lui qui devait s'occuper du sale boulot. Sûrement parce qu'il avait pour réputation d'être le plus violent et le plus cruel de l'organisation. Ce n'était pas pour lui déplaire mais il aimerait bien une fois porter sur ses épaules un plan, qu'on lui confie une lourde tâche, qu'on lui fasse un minimum confiance. Au cours des années, il avait gagné en maturité et se sentait prêt à entreprendre quelque chose de grandiose. Seulement, il ne semblait être qu'un chien à la botte de Zafina. Même elle, elle devait le penser. Cette Kaïri Watpool n'était certainement pas différente des autres. Elle devait être innocente et niaise. Les gentils le sont tous. Avec leur règle, leur morale, ils se dandinent en prétendant être des héros qui servent la bonne cause. Mais en réalité, ils seraient capables de s'entretuer pour un morceau de viande. Les humains sont exactement pareils aux yeux de Vladmir. Quant aux hunters, ils ne valent pas mieux ! Mais les pires de tous restent tout de même les Sang Purs qui, par leur souhait égoïste, transforment des personnes inoffensives en montres assoiffés de sang. La jolie jeune fille n’avait pas l’air d’être téméraire et par cette conclusion hâtive, l’albinos en déduisit qu’elle ne lui posera aucun problème. Cependant, il devait garder une certaine méfiance. Elle pourrait bien se révéler comme étant une professionnelle de la comédie. Vladimir se souvenait des paroles de sa Reine. Il n’avait pas le droit à l’erreur. Il refusait catégoriquement de se faire berner par une gosse ! Il n’allait pas reproduire deux fois la même erreur ou sinon s’en était finit de sa réputation ! Subitement, le geôlier se baissa à la hauteur de la princesse en détresse. Avec ses magnifiques yeux bleus, elle aurait pu l’attendrir, le faire craquer mais avec un cœur recouvert d’acier comme l’était celui de Vladimir, c’était beaucoup plus complexe. Exactement comme le ferait une machine, Vladimir suivait les ordres à l’aveugle. Néanmoins, toutes les tortures qu’elle allait subir n’étaient pas du code de la robotique. Il s’apprêtait à la torturer de son propre chef.

- Par quoi commencer ? Et si tu l’intimidais ? Fais lui voir qu’elle est loin d’être en sécurité ici.

Vladiwir se mit à ricaner, ce qui donna le sourire au russe. Ce dernier retira le bandeau qu’il avait sur la bouche. Ses canines aiguisées dépassaient de sa bouche, frôlant ses fines lèvres constellées de multiples cicatrices. Cette fille. Il avait beau vouloir l’impressionner, elle n’en gardait pas moins sa splendeur légendaire. Il la voyait parfois se promener dans les jardins ou trainer à la bibliothèque. Elle était facilement remarquable avec ses cheveux couleur vin, son teint de porcelaine et son regard azuré. Le vampire l’observait de loin, sans jamais se faire remarquer. Elle parlait de livre alors que l’heure était grave ! Elle lui demandait même pour quelles raisons elle se trouvait en sa compagnie ! Qu’avait-elle derrière la tête ?

- Toi, tu es bien un rat de bibliothèque. A te soucier que ton livre a été volé alors que tu es enfermé ici avec moi pour seule compagnie.

Le ton et la voix de Vladimir étaient curieusement calmes, sans agressivité. C’est après que cela se corsa. Aussi rapidement que possible, l’albinos sortit vivement son couteau de sa poche, attrapa la nuque de Kaïri avec sa main libre et rapprocha son visage du sien. Il lui mit le couteau entre la lèvre supérieur et la lèvre inférieur. Le russe tenait son arme fermement.

- J’ai horreur des intellos comme toi !!

Cria-t-il, furieusement. Il la tuait du regard. Il en était effrayant. Les dents serrés tel un chien enragé, il ne relâchait pas son étreinte et continua plus sereinement cette fois.

- Si tu es ici c’est que tu n’as pas eu de chance. Il aurait mieux fallu que tu ne te trouves pas au même endroit que ma supérieur à ce moment là. Le sort a voulu que nous nous rencontrions, Kaïri. J’ai pour mission de te tuer. Mais comme j’adore faire ça et que c’est la seule chose dont je suis fier, je vais te faire souffrir d’abord.

Les jeunes filles fragiles et sans défense, il n’y a que ça de vrai pour Vladimir ! Le pire dans cette situation, c’est qu’a sa dernière révélation, l’albinos avait esquissé un sourire louche et qui n’avait rien de rassurant. Il pouvait débuter maintenant. Le psychopathe descendit le couteau le long du cou de la belle. Une petite entaille à ce niveau venait d’être réalisée. Il passa sa langue dessus pour goûter le sang qui s’en était échappé. Vladimir en voulait beaucoup plus. Il lécha le cou de Kaïri et la mordit violemment. Le sang se mit à couler, à gicler. Quel spectacle fabuleux pour le vampire qui se délectait de chaque goutte du nectar qui coulait dans sa gorge ! Il déchiquetait la pauvre peau du cou de Kaïri. Heureusement, cela ne dura pas bien longtemps. Il partit hors de la chambre pendant quelques secondes. On entendit un carreau se briser puis il revint avec un morceau de verre triangulaire. Rien qu’avec ses ongles, il déchira une bonne partie de l’uniforme de la demoiselle.

- Le verre est différent du métal. Avec lui, c’est plus doux mais plus sournois. C’est comme la glace… comme Archange…

Il s’était approché de son oreille pour lui chuchoter d’une voix suave les deux derniers mots. Archange. Ce nom. Vladimir l’avait déjà entendu. Il les avait déjà vu ensemble. Il n’en avait juste pas réellement prêté attention. Il s’attaqua à son ventre nu. Il y traça un « 1 » lentement mais sûrement. Il avait très envie de la voir fondre en larme…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 11 Aoû - 8:00

La jeune Kaïri attendait une réponse de la personne à la profession-non-définit. Elle se demandait bien ce qui pouvait lui vouloir, car elle ne le connaissait pas. Bien évidement, l’épisode du bal était resté dans la mémoire de la fillette, mais cette ci n’avait vu que le visage masqué d’un bandeau du ravisseur d’Akya. Alors que là, elle ne voyait que ses yeux. La jeune demoiselle n’avait pas encore pu faire une connexion logique entre ces deux personnes qui n’en était qu’une seule. Tout ce qu’elle pouvait faire en attendant sa réponse, c’était d’observer la pièce. C’était une chambre, elle était attachée avec des chaînes aux barreaux du lit. Il était impossible vu sa petite force de pouvoir en sortir. Pour le moment, elle était encore assise, mais elle avait la possibilité de se lever pour pouvoir utiliser ses mains attachées un peu plus haut. Ses pieds aussi avait subit le même sort, elle ne pouvait donc pas aller très loin si elle cassait ceux de ses mains. Et le temps que son veilleur revienne, il aurait vu qu’elle s’était libéré mais qu’elle n’avait pas encore fini le travail et elle serait encore dans le pétrin, voir un peu plus car il la surveillerait. Elle n’avait donc qu’une seule chance potentielle. Et encore, pour cela, il fallait qu’elle mette en place un plan. Elle était sur qu’elle y arriverait, mais elle ne savait pas encore comment. Et sa conscience était là pour l’aider. Même si la jeune fille avait plusieurs atouts dans sa botte qu’elle ne dévoilerait pas. De toute façon, le veilleur n’en connaitra pas l’existence. Elle avait onc une infime chance de s’en sortir. D’autant plus qu’elle n’avait pas encore vraiment disparu car elle était partie dans la journée. Donc personne ne se mettrait à sa recherche pour le moment, une semaine peu être. Mais d’ici ce soir, si Archange tient sa promesse, il devrait vite s’apercevoir qu’elle n’est plus là. Et lorsqu’elle était dans le Hall, plein de gens l’on vu emmener par Zafina. Elle avait donc une chance de s’en sortir avant de mourir. Mais elle avait surtout peur que si jamais l’affaire s’ébruite un peu trop, que ses parents en entendent parler et qu’elle ne puisse plus revenir à l’académie et qu’elle perde tout. Encore une fois. Un mouvement ira Kaïri de sa rêverie. Son présumer veilleur enleva son bandeau pour lui divulguer de belle canine prête à charger et un sourire cicatrisé. C’est à ce moment là que Kaïri fit la connexion, c’était le ravisseur d’Akya. Mais alors où était Akya ? Il parla enfin. Supposons que plongé dans ses pensées, elle n’est pas entendu la première phrase. Il la traitait de rat de bibliothèque. Dans un moment comme ça, la jeune fille aurait protesté en souriant que c’était pour mieux faire ses devoirs, mais ce n’était pas le moment de dire ce genre de chose. Il sortit un couteau et le mit entre les lèvres de Kaïri. Au moins comme ça, elle était fixée, elle ne pouvait pas parler. Seuls ses yeux montraient son véritable état d’âme à ce moment, et il était plutôt serein. Voir endormit. Leur visage était assez proche et c’est comme si la jeune fille pouvait voir des flammes dansant dans les yeux de son veilleur. Des flammes meurtrières qui n’auguraient rien de bon. Il expliqua à Kaïri, si bien sur on peu appeler cela commença, qu’il avait pour mission de la tuer mais qu’il allait d’abord s’amuser. Kaïri ne pouvait pas sourire à cause du couteau mais c’est ce qu’elle aurait fait. Ce n’était pas très malin de sa part de dire les véritables intentions venant de l’extérieur, car maintenant, elle pouvait les prendre en compte. Ces à ce moment qu’elle fut heureuse d’avoir lu des livre sur la psychologie. Elle croyait de plus en plus qu’elle avait une chance de s’en sortir sans passer par la case « mort ». Mais elle devait se montrer patiente. Un sourire peu réconfortant sur les lèvres du veilleur et Kaïri savait qu’il allait commencer dans quelques secondes. Aussi baissa t’il le couteau vers sa gorge et commença à la léché. Elle avait sentit la lame du couteau mais n’avait pas compris qu’il la léchait à cause du sang.

-Hé ! Il n’y a qu’Archange qui lèche Kaïri dans le cou !!!!

La petite conscience se mit à protester. Elle avait horreur qu’une autre personne appart Archange s’approche trop près de Kaïri. Le veilleur lui mordit le cou et la jeune fille poussa un cri. Jamais on ne lui avait fait ça. Même dans sa petite enfance. Jamais elle n’avait vu son sang couler sur elle. Sa mort allait peu être, être plus rapide qu’elle ne le pensait. Il prit une grande inspiration, ferma les yeux et se mordit l’intérieur de sa joue. Cela ne faisait pas passer la douleur, mais ça pouvait aider. L douleur était tellement grande qu’elle crut qu’il s’était attardé sur son cou pendant plus d’une heure. Puis il sortit de la chambre sous les yeux de Kaïri. Elle baissa la tête rapidement et se mit à somnoler pour avoir un peu plus de force. Puis elle entendit un bruit de carreau et releva sa tête avec précipitation. Le veilleur arriva vers elle, lui expliquant sa vision du verre. S’il lui faisait un cours dessus, ça ne la dérangerait pas, elle gagnerait du temps. Toujours plus de temps et rallongerait le temps de sa survie. Il déchira une partie de ses vêtements. Son ventre était nu, n’ayant pas résisté aux ongles de veilleur mais elle gardait encore sa jupe intact et le haut de son uniforme. Elle entendit le mot Archange, tout près de son oreille et se débâtit un peu. Qu’avait t-il fait à son petit ami ? Il était pourtant simplement parti à la chasse ! Elle sentit le contact froid du verre sur sa peau et baissa la tête un peu apeuré. Il la prenait pour une grenouille ? Il lui mit un « 1 » sur le ventre.

-Ah non ! Si tu veux me dessiner sur le corps ait la gentillesse de m’écrire un sept s’il te plait. C’est mon chiffre préféré. Je suis sure que tu veux écrire le même chiffre qu’il y a sur toi et ensuite me mettre la même main, mais je préfère encore un sept et une fée. Tu m’as pris un peu de mon sang, c’est la moindre des choses.

Cette fille n’était pas humaine ! Normalement on se souci de notre ventre, pas de ce qu’il y aura écrit dessus. Mais c’était aussi car Kaïri avait envie de discuter.

-S’il te plait.

Lui fi-telle avec un petit sourire et des yeux doux. Elle n’était décidément, pas normale.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 11 Aoû - 19:58

Elle avait beau crier, Vladimir n'en gardait pas moins son sourire dément sur les lèvres. Sa voix était si agréable. Même ses cris étaient mélodieux. L'albinos se régalait de la scène. Il se passionnait de voir ses victimes souffrir et le supplier d'arrêter. Malheureusement pour lui, la jeune fille semblait lutter pour ne pas pleurer. Le vampire en était pourtant certain, elle finirait par craquer et ne pourra retenir ses larmes quand la torture sera à son comble. Néanmoins, elle était à bout de souffle. Cela se voyait sur son visage et son attitude. Ce n'était qu'une question de temps. Bientôt, elle serait totalement à la merci de l'albinos. Ce dernier pensait qu'il la ferait sienne. C'était son jouet. Elle n'appartenait à personne d'autre, ni à Archange, ni à sa famille, ni à ses ami(e)s. La princesse s'était débattue, ce qui donna à Vladimir un sentiment de profonde satisfaction.

- Continue de te débattre ! C’est d’autant plus excitant !

Lui dit-il, léchant la joue gauche de la belle en détresse. La suite l’agaça quelques peu. Elle n’avait pas l’air de vouloir abandonner sa bonne humeur et faisait tout pour garder son ridicule petit sourire. Pourquoi ? Pourquoi ne fondait-elle pas en larme ? Pourquoi ne crachait-elle pas à la figure du russe ? Pourquoi ne le regardait-elle pas avec un regard haineux ? Qui pouvait être cette fille pour ne pas succomber aux blessures que lui avait affligé le vampire ? Qu’avaient-elles toutes pour ne pas avoir peur d’un monstre pareil ?! Toutes ces questions trottaient depuis un bon moment dans la tête de l’albinos.

- Ne vois-tu donc pas que tu es en danger ?! Arrête de faire l’idiote ! C’est insupportable ! Qu’est-ce que tu crois ?! Que je vais gentiment obéir aux ordres de l’adorable princesse ? Non. Non ! La vie est injuste ! JE suis en position de force ! JE pourrai bien te tuer d’une minute à l’autre ! Tu me prends pour un faible. Tu ignores tous ce que j’ai pu faire par le passé et pourtant tu me juges. Les humains, ces « gens civilisés » se croient tout permis.  Leur soi-disant bonté, au moindre pépin, pouf ! Elle est réduite à néant !  Ne me dis pas que tu es différente. Hunter, humain, c’est la même rengaine !

C’était dit. Par sa faute, Vladimir ne savait plus ce qu’il voulait faire. Il laissa tomber le bout de verre à terre, sans quitter des yeux le visage de sa prisonnière. Il paraissait hypnotisé par la pureté qui se dégageait de cette jeune fille. Il approcha doucement sa main de sa joue droite et la caressa. Il en fit de même avec ses cheveux rouges et demanda presque aimablement.

- Tu as quel âge ?

Il n’attendit pas la réponse. Il descendit sa main et commença à déboutonner la veste ainsi que le chemisier de la pauvre Kaïri. Il déposa un baiser brûlant dans son cou Rien qu’avec ça, il aurait pu la faire fondre. Mais si elle fondait en larme, ce serait beaucoup plus plaisant ! Le tortionnaire s’alluma une cigarette. Il en savoura tout le goût puis l’écrasa sur l’épaule de la belle. D’ange à démon. Vladimir était vraiment instable psychologiquement et cela n’allait pas en s’arrangeant. Kaïri le rendait fou. Il finit de déboutonner le chemisier et profitait de la vue qui s’offrait à lui pendant un court instant.

- Tu as l’air nerveuse ? Est-ce les cicatrices ?

Dit-il en toute ironie, caressant son ventre et la griffant accidentellement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Dim 11 Aoû - 21:14

Le veilleur aimait quand Kaïri criait et ne le cachait pas. Il lui parla et lécha une de ses joues. Elle ne fit rien. Aucune expression ne sortit. Naminé trouvait cela dégoutant et Kaïri préférait cela aux morsures. Après un moment, le sourire de Kaïri agaça Vladimir. Si bien qu’il se mit à crier en lui expliquant qu’elle ne devait pas faire la maline. Que sa vie reposait entre les mains de son veilleur. Il perdait patience et cela se voyait. A un moment, la jeune fille eut peur qu’il lui ouvre le ventre. Ou qu’il la constelle de ses petites cicatrices en forme de « 1 ». Elle espérait surtout qu’à la fin, ça partirait. Sino, comment ferait-elle en vacance ? Elle serait obligé de prendre un maillot de bain une pièce. Mais finalement, il lâcha le bout de verre et s’approcha du visage de la jeune fille. Caressant la joue encore intact et ne comportant aucun signe de bave. Puis il s’attarda dans ses cheveux. Ce geste lui fit atrocement penser à Archange. Elle en était amoureuse et ne pensait qu’à lui. Hier, elle avait pensé au bal et aujourd’hui, elle pensait encore à lui. Lui qui l’embrassait sur le front. Qui lui caressait de temps en temps les cheveux. Tout cela lui manquait. Elle faillit en pleurer. Elle se rappela des paroles du jeune homme. « Sortez ! Je m’occupe des autres ! » « La bleue t’ira mieux » « Même pas un Merci Archange ! ». Ces phrases, ses phrases… C’est comme si elle les avait appris par cœur. Chaque moment passé avec lui était gravé dans sa mémoire à jamais. Elle adorait ses sourires et se croyaient transporter dans un autre monde quand elle le voyait sourire. Ses yeux bleus, comme les siens, elle les adorait. Elle adorait les regardé de fond en comble. Tout cela la faisait plus souffrir que n’importe quel « 1 » sur son ventre. Elle préférait encore y passer et mourir en sachant que sa moitié était intacte. Elle baissa un peu la tête et dans un murmure infime, elle fit passer tout ce qu’elle ressentait en pensant à Archange.

-Il me manque…

Une petite larme perla. Jamais elle ne pleurerait si jamais on lui inflige quelque chose. Mais si jamais on lui parle d’Archange. C’est une véritable torture. Ne pas le voir. C’était trop. Alors en plus lui faire entendre qu’il devenait fou ou qu’il avait un souci, tout ça pouvait l’anéantir d’un coup. Archange était son remède et son poison. Une question de son veilleur la tira de sa rêverie. Son âge ?

-J’ai dix-sept ans.

Dit-elle sur un ton aimable. Comme si on lui posait la question dans un salon de thé et que tout ce passait en bonne amitié. Puis elle le regarda, croyant qu’il allait faire un commentaire. Mais il n’en fit pas. Enfin, son seul « commentaire » fut de déboutonner sa veste et son chemisier. Elle se retrouva en soutien-gorge devant lui et rougit légèrement. Enfin, assez pour montrer son embarra. Son veilleur partit dans son cou et l’embrassa. C’était très chaud, trop chaud. Elle préférait ceux d’Archange. Ses baisers passionnés. Elle en frémit rien qu’en y pensant. Puis le veilleur alluma une cigarette. Kaïri respira par la bouche pour ne pas sentir l’odeur de la cigarette qu’elle détestait tant. Puis, le veilleur lui écrasa la cigarette sur l’épaule. Heureusement qu’elle avait encore son uniforme qu’il n’avait qu’ouvert. L’endroit qui avait été touché par la cigarette devint peu à peu noir et Kaïri fut contente que ce ne soit pas sa peau. Le veilleur termina de déboutonner sa chemise et la regarda en long en large. En fait, il l’observait. Kaïri se mit à rougir et détourna son regard alors qu’elle détournait la tête. Il caressa son ventre tout en lui posant une question. Kaïri lui sourit, mais son sourire jouait au yoyo à chaque fois qu’il la griffait.

-Moi ? Nerveuse à cause des cicatrices ? Non…

Elle secoua lentement la tête tout en continuant de rougir. Elle aimerait tellement refermer son chemisier. Mais ses mains étaient accrochées un peu haut.

-C’est que… Mon chemisier est ouvert et j’ai froid. Et pour tes cicatrice, même si elles m’ont intrigués au départ, je n’y fait plus attention maintenant.

Elle lui sourit encore une fois et trembla un instant de froid.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Ionescu
Administrateur
avatar

Messages : 1285
Points : 4905
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Enfermé.

MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   Mar 13 Aoû - 1:55

La prisonnière ne réagissait pas aux mises en garde de l'albinos. Il ne dit rien à ce propos. Il avait arrêté ses caresses. La belle était mal à l'aise, il le sentait. A quoi pouvait-elle bien penser pour être si triste ? Vladimir dévorait Kaïri du regard. Il était curieusement fasciné par sa douceur sans faille. Elle devait avoir une faiblesse. Après tout, elle demeurait une humaine. Elle lutte pour ne pas perdre sa joie de vivre mais en vérité, au fond d'elle, elle doit énormément souffrir. L'albinos ne cessait en aucun de penser à ce qu'il pouvait lui faire. Il finirait par trouver son point faible, d'une façon ou d'une autre. Ce petit jeu amusait beaucoup le tortionnaire qui laissa échapper un ricanement mauvais. Son murmure avait été bref et pratiquement inaudible mais Vladimir l'avait clairement entendu. Ses délicates lèvres avaient bougées. Une larme avait finit par se balader le long de sa joue. Elle venait de perdre la face. Pendant une fraction de seconde, elle avait laissé ses émotions l'engloutir. Vladimir avait donc raison, elle n'était pas infaillible. Il lui restait encore une chance de la faire souffrir. C'était impitoyable d'avoir ce genre d'idée alors que la pauvre fille ne semblait pas être dans son assiette. C'était cruel de se servir des sentiments d'une innocente. Mais comme le dirait si bien le russe : "C'est mieux d'être cruel que faible !". L'amour. C'est le seule vrai soucis de ce monde. Les gens devraient ne pas aimer. Ils ne comprennent toujours pas que l'amour les détruit à petit feu. Même elle, l'amour la rend vulnérable et pitoyable. Elle a dix-sept ans. Vladimir la prenait pourtant pour une gamine ! Elle a seulement un an de moins que lui. A ses yeux, elle est trop naïve. Elle aussi, elle a besoin de comprendre la dureté du monde.

- Tu ne connais pas le monde. Sinon, tu l'aurais déjà détesté. Tu aurais déjà détesté ta misérable vie. Tu n'as surement jamais du affronter de lourdes épreuves. Sinon, tu serais déjà devenue folle... comme moi...

Il tressaillit. Il avait beau dire qu'il s'est accepté, c'est faux en parti. Vladimir avait et a toujours honte de son apparence ainsi que de son attitude. Si seulement, elle avait été là pour lui. Il aurait sans nul doute mené une existence différente de l'enfer qu'il vit désormais. Elle l'aurait rassuré, séché ses larmes, soigné ses plaies. Elle ne l'aurait jamais jugé. Mais elle aussi, elle a décidé d'être égoïste. Elle l'a abandonné. Elle l'a laissé à des fins criminelles. Elle a préféré oublier sa chair et son sang. Les cicatrices. Elles n'existent que pour remémorer à Vladimir ses douloureux souvenirs. Elles le défigurent, le rendent terrifiant et monstrueux. L'albinos a voulu s'en débarrasser. A maintes et maintes reprises, il a appliqué de la crème dessus, du fond de teint. Elles continuent de le suivre comme la peste. Alors, pourquoi ? Pourquoi avoue-t'elle ne pas en avoir peur ? Pourquoi affiche-t'elle cet ignoble sourire sur ces lèvres atroces ? Ce magnifique sourire sur ces lèvres agréables ? Elle a le don pour mettre en rogne l'albinos. Ce dernier n'a rien d'un homme docile et lorsqu'il se met en colère, il vaut mieux rester à l'abri. Pourtant, il ne la frappa pas. Il ne lui hurla pas dessus. Il se contenta de dire, à la limite de l'implosion.

- Toi, tu n'es pas facile à intimider...

Sa figure était grave. Sa voix, bourdonnante. Il avait baissé les yeux et fixait le parquet, pensif. Il demeura ainsi durant un temps avant de reprendre ses esprits, résolu à ne pas flancher. Il avait peut être perdu son allure mais il était déterminé à prolonger la torture. Le tortionnaire réalisa qu'il n'avait aucunement envie de tuer sa prisonnière. Elle avait une certaine... importance à ses yeux. Vladimir était atteint du Syndrome de Lima. Il l'ignorait ou ne voulait juste pas l'admettre.

- Tu as froid ? Ne t'en fait pas, mon ange. La température va monter d'un coup !

Il retrouva son sourire sadique, ce qui ne présageait rien de bon pour la pauvre Kaïri. Il lui mordilla l'oreille. D'un claquement de doigt, il ouvrit les chaînes qui retenait les poignets de la jeune fille. Il la fit basculer en arrière, sans lui laisser la moindre chance de se libérer. Il la plaquait au sol en appuyant fortement sur ses mains, se retrouvant au dessus d'elle. De sa poche, Vladimir sortit une plaquette de comprimé, il en manquait un. Il la présenta à la prisonnière. Il avait l'air tellement fier de lui.

- Cela va bientôt agir sur ton organisme. Tes forces vont t'abandonner. Je n'aurai même plus besoin de te tenir les poignets. Tu te souviens quand je t'ai pris ton sang. J'en ai profité pour t'administrer une drogue. Rassure-toi, les effets sont passagers mais il dureront assez longtemps pour que j'en profite un minimum.

Il éclata de rire, de son horrible rire dément qui faisait de lui un monstre. L'uniforme de la demoiselle partit en miettes sous le coup des griffes, des déchirements de l'albinos. Il approcha sa bouche de l'oreille et sournoisement, il lui murmura.

- Crie le nom de ton prince charmant pendant qu'il en est encore temps ! Il viendra peut être te sauver ! Oui, je veux t'entendre l'appeler désespérément !

Il s'empressa de jouer avec la corps de la belle. Il la caressait, déposait des baisers sur son ventre et sa poitrine. Puis il remonta à son visage et ne pu contenir son excitation plus longtemps, il s'empara de ses lèvres dans un baiser langoureux. Il avait fait ça sur un coup de tête mais maintenant il commençait sérieusement à se poser des questions, des questions que ne l'empêchait néanmoins pas de s'apprêter à violer Kaïri.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Il est juste un petit garçon pleurant pour sa mère."
I'm sorry Mom, I'm sorry Mom.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Belle et la Bête (PV : Kaïri)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle et la Bête (PV : Kaïri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG ! :: En dehors du RP :: Les archives :: Archives du RPG-
Sauter vers: